Praxéologie - Episode 8

Praxgirl, “Praxeology - Episode 8”, public translation into French from English More about this translation.

Another translations: into Russian, into Spanish. Translate into another language.

Salut, je suis Praxgirl.

Dans notre dernière leçon, j'ai parlé de la catégorie praxéologiques qu'est l'échelle des valeurs d'un homme. J'ai montré comment la praxéologie détermine ce qu'un homme préfère effectivement.

Dans cette leçon je souhaiterai introduire la prochaine catégorie praxéologique de l'action, le Temps. Le concept de temps est crucial pour comprendre les lois universelles de l'action. Le temps est le concept qui sépare la science praxéologique de toutes les autres écoles de pensées traitant de l'action humaine. Sans temps, la façon de traiter l'action serait identique aux mathématiques. Cela signifierai que toutes les relations et implications de la science praxéologique pourraient se produire au même moment. 1 plus 1 ne font pas 2 en tant que chose, c'est juste une manière de décrire ce qui fait deux. Mais quand on parle d'action, le temps joue un rôle crucial dans le fait qu'une chose doit en suivre une autre, et elles doivent être comprises en terme de cause et d'effet, ou, en d'autres termes ..... de changement.

L'action est un véritable intermédiaire qui produit le changement dans notre univers. Un homme agit pour satisfaire certain désirs; pour rechercher le changement. Le concept de changement implique le concept de temps. Quand nous parlons d'une action, nous faisons référence au temps avant l'action (le passé), au temps absorbé par l'action (le présent), et au temps après l'action (le futur).

Agir donne à l'homme la conscience du temps. Il pense à l'état où étaient les choses, et à l'état dans lequel il souhaite qu'elles soient.

L'action est toujours dirigée vers l'avenir. C'est le désir de supprimer l'inconfort qui continuerai si un homme n'avait pas agi. En planifiant de changer nos situations, nous prenons conscience du temps.

Notre conscience du temps est toujours conditionnée par nos actions. Cela rend notre perception du temps différente de la façon qu'une machines a de le mesurer. Le temps que l'on mesure à l'aide de montres et d'horloges, c'est toujours le passé. Le temps que l'on mesure à travers l'action implique d'identifier un inconfort, de planifier sa suppression, et de faire quelque chose pour le supprimer. L'action se produit toujours dans le présent, et le présent en terme d'action est très différent du mouvement des atomes ou de celui des planètes à travers l'espace.

Le temps est aussi une ressource rare. A partir du moment où nous commençons à agir, nous devons économiser notre temps de la même manière que nous économisons d'autres ressources rares.

Le temps diffère des autres biens et services que nous cherchons à économiser dans nos vies dans le sens qu'il ne peut logiquement jamais être en excès par rapport à l'action.

Même si vous étiez dans le jardin d'Eden, avec des ressources illimitées, vous devriez tout de même économiser votre temps. Vous devrez choisir de faire une chose avant d'en faire une autre. Bien que tout ce que vous désirez pourrait vous être fourni sans aucune dépense de travail, vous devrez toujours prévoir ce que vous consommerez en premier, car il y a des états de satisfaction incompatibles les uns des autres. Par exemple, vous ne pouvez pas dormir et lire en même temps.

A cause de l'incompatibilité des états de satisfactions, les actions d'un individu ne peuvent avoir lieu au même moment. Elles peuvent se succéder rapidement, ou une seule action peut servir plusieurs buts, mais entre deux actions, une doit toujours suivre l'autre. Il serai ainsi inapproprié de faire référence à une action satisfaisant plusieurs buts comme une coïncidence d'actions variées.

Le fait que deux actions ne puissent être faites au même moment par un même individu implique la nécessité logique que les actions sont indépendantes les unes des autres par rapport à leur échelle de valeur. L'échelle de valeur n'est qu'un outil qu'un étranger utilise pour expliquer une action. Il serait incorrect de qualifier une action d'irrationnelle en comparant l'action faite par un individu par rapport à celle qu'il avait prévu de faire.

Prenons ce raisonnement comme exemple:

Si John préfère A à B, et B à C, logiquement, il devrait préférer A à C. Mais s'il préfère en fait C à A, alors certains pourrais dire que ce n'est pas cohèrent, et qu'il n'est donc pas rationnel.

Ces critiques ne voient pas que parce que ces deux actions ne se produisent pas au même moment, il n'est pas approprié de définir une échelle de valeur uniforme où A précède B et B précède C. Deux actions démontrent deux échelles de valeurs différentes.

J'espère que vous voyez l'importance du temps dans la compréhension de l'action. L'action amène le changement, et les implications de l'idée d'action nécessitent un concept du temps véritablement humain. Cela montre qu'échafauder des modèles mathématiques pour prévoir le comportement humain est tout simplement bidon. En agissant nous sommes toujours essentiellement et nécessairement en train de planifier et d'agir pour un meilleur avenir, et cela fait du temps une vérité précise et indéniable.

A bientôt pour la prochaine leçon.

Original (English): Praxeology - Episode 8

Translation: © briquolo .

translatedby.com crowd

Like this translation? Share it or bookmark!